1. Castration chimique   -   2. La castration   -   3. Avortement   -   4. Défaut génétique

 
5. L'accident de Play-Boy

1. Castration chimique pour un laps de temps de 8 à 15 mois (réversible)

Déjà 3 de mes mâles ont eu ce traitement:

1 mâle de 4 ans qui appartient à Mme Jacqueline Kocher élevage:
Heilige BirrmaVon Thambula à Nidau (depuis fin janvier 2009, pendant 1 mois environ, a manifesté une sexualité plus active avec miaulement et un peu d'agressivité envers les femelles, s'est complètement calmé).

1 mâle de 3 ans qui appartient à Mme Mireille Correvon élevage:
De Noeland à Yverdon (depuis le 3.2.2009 a été rapidement tranquille sans manifestations agressives ou véritables pulsions sexuelles).

1 mâle chocolat Play-Boy de 2 ans qui est chez moi comme étalon (depuis le 24.03.2009, lui n'a pas eu le temps de réagir étant accidenté il a dû rester tranquille!!!!

Remarque: J'ai constaté avec l'implant que les testicules deviennent petits pendant le traitement qui peut durer de 8 à 15 mois. Puis les testicules redeviennent normaux lorsque l'activité sexuelle reprend!

Suprelorin:  La castration chimique momentané pour les animaux mâles 

MEDICAMENT VETERINAIRE : Suprelorin 4,7 mg implant pour animaux mâles

COMPOSITION:  - Principe actif : 4,7 mg de desloréline (sous forme d’acétate de desloréline) - Excipient(s) :Huile de palme hydrogénée, Lécithine, Acétate de sodium anhydre

Implant cylindrique blanc à jaune pâle.  Indications d’utilisation spécifiant les espèces cibles : Induction d’une infertilité temporaire chez les animaux  mâles arrivés à maturité sexuelle, non castrés et en bonne santé.

 Contre-indications: Aucune. Incompatibilités: Aucune connue. 

Mises en garde particulières : L’infertilité est obtenue 6 semaines après le traitement initial et est maintenue au moins jusqu’à 6 mois pour les grands animaux et  8 à 12 mois chez les petits animaux suivant ce traitement. Les mâles traités doivent donc être tenus à l’écart des femelles en chaleur au cours des six premières semaines suivant le traitement initial. En ce qui concerne les concentrations de testostérone (marqueur établi de la fertilité), au cours des essais cliniques, plus de 80 % des chiens ayant reçu au moins un implant ont retrouvé une concentration plasmatique normale de testostérone (≥ 0,4 ng/ml) dans les 12 mois suivant l’implantation. Quatre-vingt dix-huit pourcent des chiens ont retrouvé des concentrations plasmatiques normales de testostérone dans les 18 mois suivant l’implantation. Cependant, il existe peu de données démontrant la réversibilité complète des effets cliniques (diminution de la taille des testicules, diminution du volume d’éjaculation, diminution du nombre des spermatozoïdes et diminution de la libido) dont la fertilité après six mois ou une implantation répétée. Au cours des essais cliniques, chez la plupart des animaux de petite taille (< 10 kg), les taux de testostérone sont demeurés très bas pendant plus de 12 mois suivant l’implantation. Pour les très gros animaux (> 40 kg), les données sont limitées, mais la durée de l’effondrement du taux de testostérone a été comparable à celle observée chez les chiens de taille moyenne et ceux de grande taille. Le vétérinaire doit par conséquent évaluer le rapport bénéfice/risque du médicament avant de l’utiliser chez des chiens de moins de 10 kg ou de plus de 40 kg de poids corporel.
Précautions particulières d'emploi chez les animaux :
L’utilisation du produit chez des chiens ou chats pré-pubères n’a pas été étudiée. Il est donc recommandé de laisser les chiens et les chats atteindre la puberté avant de mettre en œuvre un traitement par ce médicament. Des données démontrent que le traitement par le médicament réduira la libido du chien, du chat et du furet mais les autres changements comportementaux (comme l’agressivité des mâles) n’ont pas été étudiés.
Effets indésirables (fréquence et gravité)
On peut observer un oedème modéré au site de l’implant pendant 14 jours. Sur le plan histologique, des réactions locales légères avec une inflammation chronique du tissu conjonctif et formation d’une capsule et d’un dépôt de collagène, ont été observés 3 mois après l’administration. Une diminution significative de la taille des testicules sera observée pendant la période de traitement. Dans de très rares cas, un testicule peut monter dans le canal inguinal.

Interactions médicamenteuses et autres : Aucune connue.  Posologie et voie d’administration : Voie sous-cutanée. La posologie recommandée est d’un implant par chat. Le produit doit être implanté par voie sous-cutanée dans la peau lâche du dos entre la partie inférieure du cou et la région lombaire. Les implants peuvent être retirés par voie chirurgicale par un vétérinaire. Les implants peuvent être localisés par échographie.

Propriétés pharmacodynamiques : La desloréline est une gonadotrophine qui agit en supprimant la fonction de l’axe gonadohypophysaire, lorsqu’elle est administrée en dose continue faible. Il résulte de cette suppression que les animaux traités ne peuvent plus synthétiser et (ou) libérer l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH), les hormones responsables du maintien de la fertilité. La faible dose continue de desloréline va réduire la fonctionnalité des organes reproducteurs mâles, la libido et la spermatogenèse et abaisser les taux plasmatiques de testostérone, de 4 à 6 semaines après l’implantation. Une augmentation transitoire, de courte durée, de la testostérone plasmatique peut être observée immédiatement après l’implantation. La mesure des concentrations plasmatiques de testostérone a démontré l’effet pharmacologique persistant de la présence continue de desloréline dans la circulation pendant au moins 6 mois après l’administration du produit.
Copyright Chatterie d'Anouchat

2. La castration


Je remercie mon vétérinaire de m'avoir permis de prendre ces clichés afin de montrer le déroulement
d'une castration pour un mâle et pour une femelle. On appelle castration lorsque il y a ablation soit des testicules soit des ovaires.

La castration pour une femelle est mieux indiquée qu'une stérilisation.

 

2. Opération-castration du mâle
Mâle monorchide, un testicule est resté dans la canal

Recherche du testicule dans le canal et ablation, ceci afin d'éviter une tumeur ultérieurement

Puis on procédera à l'ablation du testicule dans le scrotum
Testicule dans le ventre Testicules normalement placés dans le scrotum Les testicules sont de même grandeur
   
Testicules conservé dans du formol Testicule normale et testicule atrophiée (monorchide)
3. Opération-castration d'une femelle
Ablation des ovaires
Ovaires
Fécondation 3. Avortement - Ampoules - Placenta Embryon
Ampoules - Fécondation de 2 semaines Ampoule et embryons de 5 semaines Embryons de 5 semaines
Placenta
   
Radiographie fin de gestation Embryon Embryon de 6 semaines
4. Défaut génétique d'une patte et de ses griffes  "La syndactylie"
Patte avec doigts et griffes sans problème Dessous de patte anormal 2 griffes dans la même gaine, doigt non séparé

Syndactylie signifie doigts collés. Cette définition s’applique également aux orteils.

Il s’agit d’une malformation congénitale fréquente. Elle est due à un défaut de séparation des rayons digitaux.    

5. L'accident de Play-Boy

au milieu de la patte les 4 doigts cassés

mise en place de 4 broches pour tenir la patte ensemble

Monsieur a passé 6 semaines en cage pour son bien et sa guérison

Patchs utilisés pour sa guérison: Silent Night pour qu'il reste tranquille, Carnosine plus Gluthation pour la détox des médicaments et de la narcose et pour une cicatrisation rapide. IceWave celui-ci contre les douleurs. Pendant toute cette période, je n'ai pas voulu donner des médicaments à Play-Boy ceci pour protéger ses reins!

Après 3 mois de guérison complète Monsieur cours, saute et chicane les femelles!

   
Copyright Chatterie d'Anouchat

Mise à jour 17.04 2012